PONTY_SLIDER1

Lac de Ponty : baignade interdite

Le site de Ponty fait l’objet d’une surveillance analytique par l’Agence Régionale de Santé du Limousin au titre du contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade, conformément aux dispositions du code de la santé publique. Les dernières analyses ont révélé la présence de cyanobactéries en nombre important dans le lac de Ponty. La baignade est donc interdite jusqu’à nouvel ordre.

Ces cyanobactéries peuvent libérer des toxines susceptibles de provoquer des irritations et rougeurs de la peau, des yeux, des muqueuses, maux de ventres, diarrhées, nausées, vomissements…

En cas d’immersion accidentelle, rincez-vous immédiatement sous une douche. En cas d’apparition de troubles de santé, consultez un médecin en lui précisant la pratique de la baignade sur un plan d’eau affecté par des proliférations d’algues bleues.

Slider-Canicule

Attention à la canicule cette semaine

Le département de la Corrèze a été placé en vigilance orange canicule à partir d’aujourd’hui en raison d’un épisode de forte chaleur. Les températures déjà chaudes vont redevenir caniculaires à partir ce lundi en journée. Cette période de canicule devrait durer jusqu’au jeudi 25 juillet compris.

Le préfet a activé le niveau 3 alerte canicule du plan départemental de gestion d’une canicule.

Les bons gestes à suivre en période de fortes chaleurs

AU14

Formez-vous aux gestes qui sauvent !

Prochainement, la Ville en partenariat avec la Protection Civile de la Corrèze vous proposera une journée de formation sur les bases du secourisme (PSC1).

Cette formation se déroulera à Ussel sur une journée et s’adresse à tous ceux et celles qui veulent connaître les rudiments des premiers secours.
Au cours de la formation vous apprendrez à réagir face à des situations de la vie quotidienne: malaise, traumatismes, perte de connaissance ou encore arrêt cardiaque.

+ d’infos

Service Développement Social Urbain
Tél. : 05 55 46 54 16
Tarif : 40€

20190129_Monoxyde-carbone

Monoxyde de carbone : prévenir les intoxications

Chaque année, au cours de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone (CO) en France.

Le monoxyde de carbone est très difficile à détecter : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d’essence, de fuel ou encore d’éthanol.

Certains symptômes annonciateurs d’une intoxication au CO existent. Maux de têtes, nausées et vomissements sont notamment les premiers signes qui doivent alerter. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire.

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  •  Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  •  Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
  •  N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  •  Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

En savoir plus : www.prevention-maison.fr et site de l’INPES

Dépliant sur le monoxyde de carbone (PDF)

neige

Météo : alerte orange neige

Le département de la Corrèze est placé aujourd’hui en alerte orange pour chutes de neige et/ou verglas dans des proportions importantes.

Soyez prudents sur la route, anticipez ou reportez vos déplacements !

Le phénomène neigeux prend de l’ampleur en milieu d’après midi au dessus de 400 m d’altitude (16h – 19h) avec des prévisions de chute de neige de 2 à 3 cm par heure (potentiellement 10 cm en 3 ou 4 h). D’autres chutes de neige sont à craindre également vers 20h – 21h.
La zone la plus impactée est le secteur d’USSEL et l’A89.

20190129_Conduite-neige-verglas

Les engins de déneigement et de salage de la ville et du département sont prêts à entrer en action. Il est toutefois rappelé qu’il est interdit de dépasser ces engins qui assurent la sécurité de tous (article R.414-17 du Code de la Route) : facilitez leur le travail !

Pour votre sécurité :

  • adaptez votre conduite et votre vitesse ;
  • respectez les distances de sécurité ;
SLIDER_Restrictions-eau

Prolongation des restrictions en eau sur la Corrèze

L’arrêté portant sur les limitations provisoires de certains usages de l’eau a été étendu jusqu’au 30 novembre inclus.

Compte tenu de ces éléments et de l’absence de pluies significatives, les restrictions des usages de l’eau en vigueur sont maintenues jusqu’au 30 novembre:

  • Interdiction de l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins
    d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, de 8 heures à 20 heures.
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable.
  • Interdiction du lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.
  • Interdiction du lavage des voies publiques et des trottoirs sauf pour des motifs de sécurité des usagers.
  • Interdiction des éclusées et vidanges et lacs, étangs et pièces d’eau, sauf pour les retenues gérées par EDF et la SHEM.

> Consulter l’arrêté préfectoral. (PDF)/a>

SLIDER_Restrictions-eau

Restriction de l’usage de l’eau jusqu’au 31 octobre

L’arrêté portant sur les limitations provisoires de certains usages de l’eau a été étendu jusqu’au 31 octobre compte tenu des faibles précipitations.

Compte tenu de ces éléments et de l’absence de pluies significatives à venir, les restrictions des usages de l’eau en vigueur sont maintenues jusqu’au 31 octobre :

  • Interdiction de l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins
    d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, de 8 heures à 20 heures.
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable.
  • Interdiction du lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.
  • Interdiction du lavage des voies publiques et des trottoirs sauf pour des motifs de sécurité des usagers.
  • Interdiction des éclusées et vidanges et lacs, étangs et pièces d’eau, sauf pour les retenues gérées par EDF et la SHEM.

> Consulter l’arrêté préfectoral. (PDF)

honey bee working on a cell

Déclarez vos ruches

Tout apiculteur est tenu de déclarer chaque année entre le 1er septembre et le 31 décembre les colonies d’abeilles dont il est propriétaire ou détenteur, en précisant notamment leur nombre et leurs emplacements.
La déclaration est obligatoire dès la première colonie détenue.

Cette déclaration concourt à une meilleure connaissance du cheptel apicole français et participe à sa gestion sanitaire, notamment face à la menace que représente le parasite Aéthina tumida . Elle permet également de mobiliser des aides européennes dans le cadre du Plan apicole européen permettant un soutien à la mise en oeuvre d’actions en faveur de la filière apicole française.

Modalités de déclaration de ruches 2018

La déclaration de ruches 2018 est à réaliser du 1er septembre au 31 décembre 2018 en ligne sur le site : MesDémarches (http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr). Cette nouvelle procédure simplifiée remplace Télérucher et permet l’obtention d’un récépissé dés finalisation de l’enregistrement sur internet.

Le numéro d’apiculteur (NAPI) est demandé lors de la procédure. Les apiculteurs n’ayant pas de numéro d’apiculteur, ou l’ayant égaré, s’en verront attribuer un nouveau de façon immédiate. Cette procédure permet également aux nouveaux apiculteurs d’obtenir leur numéro d’apiculteur en temps réel.

La déclaration de ruches consiste à renseigner :

  • le nombre total de colonies d’abeilles possédées (toutes les colonies d’abeilles sont à déclarer, qu’elles soient en ruches, ruchettes ou ruchettes de fécondation/nuclei),
  • les communes accueillant ou susceptibles d’accueillir des colonies d’abeilles dans l’année qui suit la déclaration, si connues, pour une meilleure efficacité des actions sanitaires

Pour cette campagne 2018, il sera également possible d’utiliser le Cerfa papier 13995*04 à compléter, signer et à envoyer au plus tard le 31 décembre 2018 à l’adresse : DGAL-Déclaration de ruches, 251 rue de Vaugirard, 75732 Paris cedex 15.

Le Cerfa 13995*04 est disponible sur le site MesDémarches (http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr) ou en mairie.
Les déclarations de ruches sur Cerfa papier 13995*04 envoyées après le 31 décembre (cachet de la poste faisant foi) ne recevront aucun traitement.Le délai d’obtention d’un récépissé de déclaration de ruches est d’environ 2 mois à compter de la réception à la DGAl.

Les déclarations réalisées sur papier libre ou sur des anciennes versions de Cerfa ne sont pas recevables.

Des informations complémentaires concernant la déclaration de ruches sont disponibles sur le site MesDémarches (http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr).

restriction-deau

Prolongation des restrictions en eau sur la Corrèze

L’absence de précipitations marque le début de ce mois de septembre et l’on se rapproche du record de 1958 au regard du déficit en humidité des sols.
Le temps reste beau et sec avec des températures supérieures aux normales saisonnières. Un passage pluvieux prévu le vendredi 21 septembre apportera peu d’eau. Au-delà, aucune perturbation marquée n’est annoncée.

Dans ce contexte, le débit des cours d’eau continue de baisser, et atteint des niveaux très bas notamment sur les têtes de bassin versant. Les cours d’eau les plus affectés par ces baisses de débits se situent sur une grande moitié Est du département (Triouzoune, Diège, Vézère et Corrèze amont).

La situation de l’alimentation en eau potable se dégrade et certaines collectivités sont en difficulté pour assurer l’alimentation en eau de leurs abonnés, Egletons et les communes du syndicat du canton de Bort notamment.

Compte tenu de ces éléments et de l’absence de pluies significatives à venir, les restrictions des usages de l’eau en vigueur sont maintenues :

  • Interdiction de l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins
    d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, de 8 heures à 20 heures.
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable.
  • Interdiction du lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.
  • Interdiction du lavage des voies publiques et des trottoirs sauf pour des motifs de sécurité des usagers.
  • Interdiction des éclusées et vidanges et lacs, étangs et pièces d’eau, sauf pour les retenues gérées par EDF et la SHEM.

Ces mesures sont prises jusqu’au 05 octobre 2018. L’arrêté préfectoral reprenant ces prescriptions est consultable sur le site internet de l’État (http://www.correze.gouv.fr). Ces mesures d’économie d’eau évolueront en fonction des conditions climatiques à venir.