EAU_Usage

EAU : La Corrèze en zone d’alerte

En raison des fortes chaleurs de ces dernières semaines, un arrêté préfectoral portant sur la limitation des usages de l’eau sur l’ensemble du département de la Corrèze a été mis en place.

Sont applicables jusqu’au 15 septembre 2015, les mesures suivantes :

  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, est interdit de 8 heures à 20 heures ;
  • le remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables est interdit, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable ;
  • le lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière, . . . ) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le lavage des voies publiques et des trottoirs est interdit sauf pour des motifs de sécurité des usagers,
  • la pêche (y compris les pêches électriques) est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie du département de la Corrèze.
  • les randonnées pédestres aquatiques et la circulation des véhicules sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie du département de la Corrèze (sauf passage à gué).

Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une amende allant de 1 500 € voire 3 000 € en cas de récidive.

Consulter l’arrêté préfectoral (PDF).

EAU_Usage

Arrêté préfectoral : limitez vos usages de l’eau !

En raison des fortes chaleurs de ces dernières semaines, un arrêté préfectoral portant sur la limitation des usages de l’eau sur l’ensemble du département de la Corrèze a été mis en place.

Sont applicables jusqu’au 15 septembre 2015, les mesures suivantes :

  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, est interdit de 8 heures à 20 heures ;
  • le remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables est interdit, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable ;
  • le lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière, . . . ) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le lavage des voies publiques et des trottoirs est interdit sauf pour des motifs de sécurité des usagers.

Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500 € voire 3 000 € en cas de récidive.

Consulter l’arrêté préfectoral (PDF).

Ecobuage

Brûlage des déchets verts, c’est INTERDIT !

Le Brûlage des déchets verts à l’air libre, C’EST INTERDIT !

 

Depuis longtemps, ancrée dans nos habitudes, activité à première vue anodine, nous continuons de brûler nos déchets verts à l’air libre.

Cette pEcobuageratique est pourtant interdite d’après la loi du 18 novembre 2011.
Un arrêté préfectoral du 7 avril 2015 mentionne également cette interdiction pour le département de la Corrèze.

Au delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet de nombreux polluants en quantités importantes dont les particules, qui véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

En cas de non respect, une contravention de 450€ peut-être appliquée pour un particulier.

Prevention_Radon

Le radon dans mon habitation

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il est inodore, incolore et sans saveur.
Ce gaz provient de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Présent partout à la surface de la planète, le radon s’échappe surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Les campagnes de mesures réalisées en France, ont montré que le Limousin est l’une des régions où les concentrations moyennes en radon sont plus élevées dans les habitations.

L’inhalation de radon conduit à augmenter le risque de développer un cancer du poumon et serait la deuxième cause de cancer du poumon.

Des solutions existent pour réduire significativement la concentration en radon dans les habitations. Elles reposent sur deux types d’actions :

  • éliminer le radon présent dans le bâtiment en améliorant le renouvellement de l’air intérieur (renforcement de l’aération naturelle ou mise en place d’une ventilation mécanique adaptée) ;
  • limiter l’entrée du radon en renforçant l’étanchéité entre le sol et le bâtiment (colmatage des fissures et des passages de canalisations à l’aide de colles silicone ou de ciment, pose d’une membrane sur une couche de gravillons recouverte d’une dalle en béton, etc.).

Consulter la plaquette de l’ARS (PDF).

 

En savoir plus : www.ars.limousin.sante.fr
Agence Régionale de Santé

Prevention_monoxyde1

Monoxyde de carbone : prévenir les intoxications

Prevention_Monoxyde_carboneChaque année, au cours de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone (CO).

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès par an. Il peut être émis par tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée…).

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  • Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  • Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  • Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Consulter et télécharger la plaquette d’explications (PDF).

En savoir plus : www.prevention-maison.fr 
Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES)