SLIDER_Canicule2015

Plan canicule : inscription au registre nominatif

Plan canicule, inscrivez-vous !

Un dispositif de veille et d’alerte est instauré dans chaque commune.

Depuis la loi du 30 juin 2004, relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées, un dispositif de veille et d’alerte est instauré dans chaque commune notamment du 1er juin au 31 août avec le plan canicule. Il prévoit la tenue d’un registre pour faciliter l’intervention des services sociaux et sanitaires auprès des personnes les plus vulnérables du fait de leur isolement et lors  du déclenchement du plan d’alerte et d’urgence départemental en cas de risques climatiques exceptionnels (canicule, grand froid, inondations,…).

Où s’adresser ?

Au CCAS d’USSEL, qui est chargé de constituer le registre des personnes vulnérables de la commune d’USSEL

Qui peut s’inscrire sur le registre ?

- les personnes âgées de 65 ans et plus,
– les personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail,
– les personnes adultes handicapées, en invalidité.

Qui peut solliciter l’inscription  sur le registre ?

- La personne elle-même,
– Son représentant légal,
– Un tiers (ami, proche, médecin, services d’aide à domicile…) avec l’accord de l’intéressé(e).
– Cette inscription repose sur une démarche volontaire de l’intéressé(e).

 

Comment s’inscrire?

–  à  l’aide du formulaire de demande d’inscription au registre nominatif  disponible au CCAS,
–  En téléchargeant le formulaire de demande d’inscription au registre nominatif par l’intéressé(e) ou par un tiers et en le retournant dûment complété par courrier, par mail : ccas01@ussel19.fr ou simple dépôt au bureau du CCAS d’USSEL 26 avenue Marmontel – 19200 USSEL

Les données recueillies sur ce bulletin ont pour seul objet le plan d’alerte et d’urgence départemental. Elles sont destinées à l’usage exclusif du CCAS et du Préfet à sa demande. La loi du 6 Août 2004, modifiant la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique aux fichiers et aux libertés, vous accorde un droit d’accès d’opposition et de rectification des données à caractère personnel.

Toute personne inscrite peut accéder à tout moment à son dossier personnel et doit informer le service de tout changement de situation.

Cependant, elle peut être radiée du registre quand elle le souhaite.

Lorsque les températures sont élevées, pensez à des gestes simples pour vous maintenir en bonne santé :

-  Fermez les volets,
-  Hydratez-vous,
- Évitez de sortir aux heures  les plus chaudes.

lagendarmerierecrute

La gendarmerie recrute

la-gendarmerie-recrute-afficheLa Gendarmerie nationale réunit plus de 100 000 agents garants de la sécurité, de la paix et de la protection. Elle assure des missions de police judiciaire,
d’assistance aux personnes, de maintien de l’ordre et participe à la défense de la Nation.

Pour renforcer ses effectifs, la Gendarmerie recrute tout au long de l’année des hommes et des femmes, avec ou sans diplôme, âgés de 17 à 35 ans, pour devenir officiers ou sous-officiers.

Inscriptions

Les inscriptions au concours sous-officiers de gendarmerie se font par Internet via le site www.lagendarmerierecrute.fr du 15 février au 6 mai 2016.
Les inscriptions pour les concours d’officiers de gendarmerie se font par l’intermédiaire des centres d’information et de recrutement (CIR en métropole) ou des centres de recrutement concours sélection (CRCS en outre-mer).
Tous les renseignements sur les divers concours peuvent être obtenus via le site Internet lagendarmerierecrute.fr, auprès d’un des Centres d’Information et de Recrutement de la gendarmerie et un des Centres de Recrutement de Concours et de Sélection et/ou auprès des unités de gendarmerie.

Faux_demarcheurs

Attention aux faux démarcheurs

Faux_demarcheursLa Mairie vous informe qu’actuellement des faux démarcheurs, se présentent au domicile de personnes âgées afin de leur vendre des calendriers au nom de la Ville d’Ussel. Il est recommandé de ne pas ouvrir à ses personnes et de les signaler très rapidement aux services de police.

Campagne_SDIS_Ussel

Sapeur-pompier volontaire : pourquoi pas vous ?

Et vous que faites-vous de votre temps libre ? Vous êtes disponible et avez envie d’être utile ? Devenez sapeur-pompier volontaire

Être pompier c’est :

  • des hommes et des femmes de toutes origines socioprofessionnelles
  • des conditions d’accès peu restrictives
  • quelques heures par mois à consacrer
  • une adaptation aux contraintes professionnelles et familiales
  • une activités indemnisée

Le centre d’Incendie et de Secours d’Ussel en chiffres :

  • 66 sapeurs-pompiers
  • 900 interventions
  • 17 véhicule de secours
  • 13 communes défendues

Pour connaitre les modalités d’engagement : 05 55 72 60 02 / www.sdis-19.com

Plage de Ponty

PONTY : la baignade est de nouveau autorisée

La baignade avait été interdite sur le lac de Ponty suite à la présence de cyanobactéries relevé lors des analyses du 3 août dernier.

Les nouvelles analyses, réalisées par l’Agence Régionale de Santé du Limousin, ont révélé un retour à la normale de la qualité des eaux de Ponty. L’interdiction est donc levée et les baigneurs peuvent de nouveau se mettre à l’eau.

Ponty

PONTY : baignade interdite

Les dernières analyses de l’Agence Régionale de Santé du Limousin ont révélé la présence de cyanobactéries en nombre important dans le lac de Ponty. La baignade y est donc interdite jusqu’à nouvel ordre.

Le site de Ponty fait l’objet d’une surveillance analytique par l’Agence Régionale de Santé du Limousin au titre du contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade, conformément aux dispositions du code de la santé publique.

Le prélèvement du 3 août dernier a révélé un taux de cyanobactéries supérieur à la norme, conduisant à l’interdiction de la baignade et de la consommation des produits de la pêche.

Les résultats de la campagne d’analyses des eaux de cette semaine, ont révélé un taux excessif de cyanobactéries (mi-bactéries, mi-algues) dans les eaux du lac de Ponty.

Ces cyanobactéries peuvent libérer des toxines susceptibles de provoquer vertiges, vomissements et troubles de la vision. Il est donc rappelé que la baignade est actuellement interdite (voir arrêté municipal).

Les températures élevées et l’absence de pluies substantielles de ces dernières semaines sont probablement à l’origine de la prolifération de ces cyanobactéries. Une nouvelle campagne d’analyses des eaux est d’ores et déjà programmée, les résultats permettront de lever ou non l’interdiction.

> Consulter l’arrêter municipal
> Documentation sur les cyanobactéries

EAU_Usage

EAU : La Corrèze en zone d’alerte

En raison des fortes chaleurs de ces dernières semaines, un arrêté préfectoral portant sur la limitation des usages de l’eau sur l’ensemble du département de la Corrèze a été mis en place.

Sont applicables jusqu’au 15 septembre 2015, les mesures suivantes :

  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, est interdit de 8 heures à 20 heures ;
  • le remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables est interdit, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable ;
  • le lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière, . . . ) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le lavage des voies publiques et des trottoirs est interdit sauf pour des motifs de sécurité des usagers,
  • la pêche (y compris les pêches électriques) est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie du département de la Corrèze.
  • les randonnées pédestres aquatiques et la circulation des véhicules sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie du département de la Corrèze (sauf passage à gué).

Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une amende allant de 1 500 € voire 3 000 € en cas de récidive.

Consulter l’arrêté préfectoral (PDF).

EAU_Usage

Arrêté préfectoral : limitez vos usages de l’eau !

En raison des fortes chaleurs de ces dernières semaines, un arrêté préfectoral portant sur la limitation des usages de l’eau sur l’ensemble du département de la Corrèze a été mis en place.

Sont applicables jusqu’au 15 septembre 2015, les mesures suivantes :

  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, est interdit de 8 heures à 20 heures ;
  • le remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables est interdit, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable ;
  • le lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière, . . . ) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le lavage des voies publiques et des trottoirs est interdit sauf pour des motifs de sécurité des usagers.

Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500 € voire 3 000 € en cas de récidive.

Consulter l’arrêté préfectoral (PDF).

Ecobuage

Brûlage des déchets verts, c’est INTERDIT !

Le Brûlage des déchets verts à l’air libre, C’EST INTERDIT !

 

Depuis longtemps, ancrée dans nos habitudes, activité à première vue anodine, nous continuons de brûler nos déchets verts à l’air libre.

Cette pEcobuageratique est pourtant interdite d’après la loi du 18 novembre 2011.
Un arrêté préfectoral du 7 avril 2015 mentionne également cette interdiction pour le département de la Corrèze.

Au delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet de nombreux polluants en quantités importantes dont les particules, qui véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

En cas de non respect, une contravention de 450€ peut-être appliquée pour un particulier.

Prevention_Radon

Le radon dans mon habitation

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il est inodore, incolore et sans saveur.
Ce gaz provient de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Présent partout à la surface de la planète, le radon s’échappe surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Les campagnes de mesures réalisées en France, ont montré que le Limousin est l’une des régions où les concentrations moyennes en radon sont plus élevées dans les habitations.

L’inhalation de radon conduit à augmenter le risque de développer un cancer du poumon et serait la deuxième cause de cancer du poumon.

Des solutions existent pour réduire significativement la concentration en radon dans les habitations. Elles reposent sur deux types d’actions :

  • éliminer le radon présent dans le bâtiment en améliorant le renouvellement de l’air intérieur (renforcement de l’aération naturelle ou mise en place d’une ventilation mécanique adaptée) ;
  • limiter l’entrée du radon en renforçant l’étanchéité entre le sol et le bâtiment (colmatage des fissures et des passages de canalisations à l’aide de colles silicone ou de ciment, pose d’une membrane sur une couche de gravillons recouverte d’une dalle en béton, etc.).

Consulter la plaquette de l’ARS (PDF).

 

En savoir plus : www.ars.limousin.sante.fr
Agence Régionale de Santé