restrictions-eau

Nouveau plan de renforcement des mesures de restrictions d’eau

Le nouvel arrêté préfectoral en date du 11 septembre prend des mesures renforcées sur les usages de l’eau.

Et parce que l’eau est une ressource précieuse : soyons tous responsables en optimisant notre consommation et évitons le gaspillage ! 

En l’absence de précipitations, le débit des cours d’eau continue de baisser et atteint des niveaux de plus en plus bas.
La situation de l’alimentation en eau potable se dégrade et certaines collectivités sont en difficulté pour assurer l’alimentation en eau de leurs abonnés.

Compte tenu de ces éléments et de l’absence de pluies significatives à venir, les restrictions des usages de l’eau en vigueur sont maintenues et renforcées :

  • Suspension totale de tous les prélèvements et usages hormis les usages prioritaires (alimentation en eau potable, défense incendie, abreuvement des animaux).
  • les manœuvres de vannes des barrages, et le remplissage ou la vidange des plans d’eau sont interdits. Cette interdiction ne s’applique pas aux retenues gérées par EDF et la SHEM ;
  • la pêche est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie.
  • les randonnées pédestres aquatiques sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1 ‘ » catégorie.
  • Les prélèvements à usage d’irrigation agricole sont interdits sur l’ensemble du département. Est concerné, tout prélèvement temporaire ou permanent dans un cours d’eau, canal ou nappe d’accompagnement, dans les trous d’eau, plans d’eau, puits ou forages.

Ces mesures sont prises jusqu’au 30 septembre 2019.

Il est impératif que l’ensemble des usagers mette en œuvre des pratiques économes en matière de consommation d’eau.

Les personnes ne respectant pas ces interdictions seront punis de la peine d’amende prévue pour les contraventions de 5e classe prévues à l’article R216-9 du code de l’environnement, quiconque contreviendra aux mesures prescrites par le présent arrêté.

L’arrêté préfectoral reprenant ces prescriptions est consultable sur le site internet de l’État (http://www.correze.gouv.fr). Ces mesures d’économie d’eau évolueront en fonction des conditions climatiques à venir.

Consulter l’arrêté. (PDF)

restrictions-eau

Renforcement du plan d’alerte et de restriction de l’usage de l’eau

Parce que l’eau est une ressource précieuse.
Soyons tous responsables en optimisant notre consommation et évitons le gaspillage.


Depuis l’été 2018, la situation de la ressource en eau fait l’objet d’un suivi attentif quotidien. En juillet 2019, la préfecture de la Corrèze a activé son plan d’alerte sur les bassins hydrographiques de Dordogne amont, Vézère amont, Vienne et Xaintrie.

En conséquence, des mesures de limitations des usages de l’eau ont été prises :

  • Suspension totale de tous les prélèvements et usages hormis les usages prioritaires (alimentation en eau potable, défense incendie, abreuvement des animaux).

Les usages suivants restent soumis à certaines limitations :

  • les manœuvres de vannes des barrages, et le remplissage ou la vidange des plans d’eau sont interdits. Cette interdiction ne s’applique pas aux retenues gérées par EDF et la SHEM ;
  • la pêche est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie.
    Ne sont pas concernés par cette interdiction les plans d’eau du Lac du Deiro (commune d’Egletons), de Séchemailles (communes de Meymac et d’Ambrugeat), de Vieille Eglise (communes de Lapleau et Lamazière Basse) de l’Abeille (commune de Merlines) et de Vendahaut (commune de Lapleau) ainsi que les plans d’eau bénéficiant du statut de pisciculture de valorisation touristique ou fondé en titre (ou pisciculture avant 1829). Seule demeure autorisée la capture des écrevisses « américaines » au moyen de balances à écrevisses exclusivement depuis la berge ainsi que les pêches électriques uniquement pour des opérations de sauvetage du poisson ;
  • les randonnées pédestres aquatiques sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie.

Ces mesures prennent effet à compter du 28 août et jusqu’au 30 septembre 2019.

Les personnes ne respectant pas ces interdictions seront punis de la peine d’amende prévue pour les contraventions de 5e classe prévues à l’article R216-9 du code de l’environnement, quiconque contreviendra aux mesures prescrites par le présent arrêté.

Il est impératif que l’ensemble des usagers mette en œuvre des pratiques économes en matière de consommation d’eau.

Consulter l’arrêté (.PDF).

restrictions-eau

Restrictions des usages de l’eau

Parce que l’eau est une ressource précieuse.
Soyons tous responsables en optimisant notre consommation et évitons le gaspillage.


Depuis l’été 2018, la situation de la ressource en eau fait l’objet d’un suivi attentif quotidien.

Depuis le mois de juillet 2019, la préfecture de la Corrèze a activé son plan d’alerte sur les bassins hydrographiques de
Dordogne amont, Vézère amont, Vienne et Xaintrie.

En conséquence, des mesures de limitations des usages de l’eau ont été prises.

Ces restrictions concernent :

  • l’arrosage des pelouses, des espaces ve1ts publics et privés, des jardins d’agrément et des espaces sportifs de toute nature, est interdit ;
  • l’arrosage des jardins potagers est interdit de 10h à 20h ;
  • le remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables est interdit, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable;
  • le lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière . . . ) et pour les organismes liés à la sécurité ;
  • le lavage des voies publiques et des trottoirs est interdit sauf pour des motifs de sécurité des usagers ;
  • les manœuvres de vannes des barrages, et le remplissage ou la vidange des plans d’eau sont interdits. Cette interdiction ne s’applique pas aux retenues gérées par EDF et la SHEM;
  • la pêche est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie.
    Ne sont pas concernés par cette interdiction les plans d’eau du Lac du Deiro (commune d’Egletons), de Séchemailles (communes de Meymac et d’Ambrugeat), de Vieille Eglise (communes de Lapleau et Lamazière Basse) et de l’Abeille (commune de Merlines) ainsi que les plans d’eau bénéficiant du statut de pisciculture de valorisation touristique ou fondé en titre (ou pisciculture avant 1829). Seule demeure autorisée la capture des écrevisses « américaines » au moyen de balances à écrevisses exclusivement depuis la berge ainsi que les pêches électriques uniquement pour des opérations de sauvetage du poisson ;
  • les randonnées pédestres aquatiques sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ere catégorie figurant dans les zones définies à 1′ annexe 2 ;
  • tout prélèvement dans les cours d’eau et les nappes souterraines est interdit, hors usages prioritaires (alimentation en eau potable, défense incendie, abreuvement des animaux).

Ces mesures prennent effet à compter de la date de notification de l’arrêté et jusqu’au 30 septembre 2019.

Les personnes ne respectant pas ces interdictions seront punis de la peine d’amende prévue pour les contraventions de 5e classe prévues à l’article R216-9 du code de l’environnement, quiconque contreviendra aux mesures prescrites par le présent arrêté.

Il est impératif que l’ensemble des usagers mette en œuvre des pratiques économes en matière de consommation d’eau.

Consulter l’arrêté (.PDF).

Plage de Ponty

Lac de Ponty : baignade interdite

Le site de Ponty fait l’objet d’une surveillance analytique par l’Agence Régionale de Santé du Limousin au titre du contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade, conformément aux dispositions du code de la santé publique. Les dernières analyses ont révélé la présence de cyanobactéries en nombre important dans le lac de Ponty. La baignade est donc interdite jusqu’à nouvel ordre.

Ces cyanobactéries peuvent libérer des toxines susceptibles de provoquer des irritations et rougeurs de la peau, des yeux, des muqueuses, maux de ventres, diarrhées, nausées, vomissements…

En cas d’immersion accidentelle, rincez-vous immédiatement sous une douche. En cas d’apparition de troubles de santé, consultez un médecin en lui précisant la pratique de la baignade sur un plan d’eau affecté par des proliférations d’algues bleues.

Slider-Canicule

Attention à la canicule cette semaine

Le département de la Corrèze a été placé en vigilance orange canicule à partir d’aujourd’hui en raison d’un épisode de forte chaleur. Les températures déjà chaudes vont redevenir caniculaires à partir ce lundi en journée. Cette période de canicule devrait durer jusqu’au jeudi 25 juillet compris.

Le préfet a activé le niveau 3 alerte canicule du plan départemental de gestion d’une canicule.

Les bons gestes à suivre en période de fortes chaleurs

AU14

Formez-vous aux gestes qui sauvent !

Prochainement, la Ville en partenariat avec la Protection Civile de la Corrèze vous proposera une journée de formation sur les bases du secourisme (PSC1).

Cette formation se déroulera à Ussel sur une journée et s’adresse à tous ceux et celles qui veulent connaître les rudiments des premiers secours.
Au cours de la formation vous apprendrez à réagir face à des situations de la vie quotidienne: malaise, traumatismes, perte de connaissance ou encore arrêt cardiaque.

+ d’infos

Service Développement Social Urbain
Tél. : 05 55 46 54 16
Tarif : 40€

20190129_Monoxyde-carbone

Monoxyde de carbone : prévenir les intoxications

Chaque année, au cours de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone (CO) en France.

Le monoxyde de carbone est très difficile à détecter : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d’essence, de fuel ou encore d’éthanol.

Certains symptômes annonciateurs d’une intoxication au CO existent. Maux de têtes, nausées et vomissements sont notamment les premiers signes qui doivent alerter. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire.

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  •  Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  •  Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
  •  N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  •  Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

En savoir plus : www.prevention-maison.fr et site de l’INPES

Dépliant sur le monoxyde de carbone (PDF)

neige

Météo : alerte orange neige

Le département de la Corrèze est placé aujourd’hui en alerte orange pour chutes de neige et/ou verglas dans des proportions importantes.

Soyez prudents sur la route, anticipez ou reportez vos déplacements !

Le phénomène neigeux prend de l’ampleur en milieu d’après midi au dessus de 400 m d’altitude (16h – 19h) avec des prévisions de chute de neige de 2 à 3 cm par heure (potentiellement 10 cm en 3 ou 4 h). D’autres chutes de neige sont à craindre également vers 20h – 21h.
La zone la plus impactée est le secteur d’USSEL et l’A89.

20190129_Conduite-neige-verglas

Les engins de déneigement et de salage de la ville et du département sont prêts à entrer en action. Il est toutefois rappelé qu’il est interdit de dépasser ces engins qui assurent la sécurité de tous (article R.414-17 du Code de la Route) : facilitez leur le travail !

Pour votre sécurité :

  • adaptez votre conduite et votre vitesse ;
  • respectez les distances de sécurité ;

Prolongation des restrictions en eau sur la Corrèze

L’arrêté portant sur les limitations provisoires de certains usages de l’eau a été étendu jusqu’au 30 novembre inclus.

Compte tenu de ces éléments et de l’absence de pluies significatives, les restrictions des usages de l’eau en vigueur sont maintenues jusqu’au 30 novembre:

  • Interdiction de l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins
    d’agrément, des jardins potagers et des espaces sportifs de toute nature, de 8 heures à 20 heures.
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privatif (hors remise à niveau) y compris les piscines gonflables ou démontables, sauf dérogation délivrée par le gestionnaire du réseau d’alimentation en eau potable.
  • Interdiction du lavage des véhicules publics et privés hors des stations de lavage professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.
  • Interdiction du lavage des voies publiques et des trottoirs sauf pour des motifs de sécurité des usagers.
  • Interdiction des éclusées et vidanges et lacs, étangs et pièces d’eau, sauf pour les retenues gérées par EDF et la SHEM.

> Consulter l’arrêté préfectoral. (PDF)/a>